Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 Histoires de l'Au-Delà - de Kim Jee-woon (South Korea), Nonzee Nimibutr et Peter Chan - 2002

Publié le par Z

3 Histoires de l'Au-Delà - de Kim Jee-woon (South Korea), Nonzee Nimibutr et Peter Chan - 2002

3 Histoires de l'Au-Delà (3 Extremes 2 en anglais) est un triptyque (supposé) horrifique. Il regroupe, comme le 3 Extremes premier du nom, 3 films asiatiques de 3 réalisateurs de 3 pays différents. Pour ce qui est de l’œuvre globale, on pourra retrouver une parenté entre Memories et Going Home, premier et troisième morceaux, dans le thème de la ville désertée et pas franchement accueillante. Quant au deuxième film, The Wheel, il est là comme un cheveu indigeste sur la soupe. Mais voyons plus dans le détail chaque moyen-métrage.

1/ Memories (Kim Jee-woon, Corée du Sud). Un homme se réveille avec quelques hallucinations un peu flippantes. Sa femme est partie, mais il ne se rappelle ni comment ni pourquoi. Pendant ce temps, celle-ci se réveille quelque part, ailleurs, sur le macadam et tente de rejoindre sa famille, étant elle aussi amnésique.

Le scénario ne vole pas bien haut mais pourquoi pas. Il faut ajouter à cela un immeuble qui vient d'être construit et qui est maudit, dixit le gardien du parking. Il n'y a pas grand-chose à sauver dans ce film, à part les 30 premières secondes et un scène de doigts qui tombent du plafond. Après, voilà qui ne ferait pas peur à un gosse de 10 ans.

1/5

2/ The Wheel (Nonzee Nimibutr,Thaïlande)

Quelque part dans un petit village thaïlandais, une troupe de marionnettistes subit la malédiction des marionnettes.

Dit comme ça c'est ridicule, mais quand on le voit c'est encore pire. Ca ne ferait même pas peur à ma grand-mère. Le scénario est risible, les dialogues affligeants, et la distribution s'apparente à de l'ostréiculture.

0/5

3/ Going Home (Peter Chan, Hong Kong)

Un homme et son fils s'installent dans des barres désolées qui seront détruites dans un mois. Seuls habitent encore en face un homme qui s'occupe de sa jeune femme paralytique en compagnie de sa fille.

Ouf ! Ça valait le coup de se taper deux navets pour voir ce petit bijou. Peter Chan semble se perdre un peu au début en développant plusieurs pistes : la disparition du garçon, la barre d'immeuble hantée, le voisin plutôt dérangée. Au final, l'horreur est totalement et délibérément laissée de côté et il s'attarde sur cette troisième piste, de loin la plus originale. Peter Chan nous sert une superbe histoire, véritable conte moderne rempli d'émotion.

3/5

Petit conseil : procurez-vous 3 Histoires de l'Au-Delà pour pas cher et sautez les deux premières.

Note globale : 2/5

Commenter cet article