Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Évadés - de Frank Darabont - 1994

Publié le par Z

Les Évadés - de Frank Darabont - 1994

Andy, banquier bien comme il faut, débarque dans la prison de Shawshank après un meurtre qu'il nie avoir commis, pour y purger 2 peines capitales. Il s'y lie d'amitié avec Red, personnalité de la prison qui sait faire entrer toutes sortes de choses. Les années aidant, il use de son tempérament calme et de sa bonne éducation pour faire bouger les lignes dans la prison...

Les Évadés (The Shawshank Redemption dans le texte) est un bon film. Le scénario est très intelligent et très bien raconté, et les acteurs investis dans des rôles très forts. Ainsi, le film nous présente une belle et terrible histoire.

Malheureusement, si le film nous offre de généreuses qualités, il perd de sa superbe à cause de bien vilains défauts. L'histoire se passe sur de nombreuses années. Aussi, nombreuses sont les ellipses temporelles. Les types que l'on voit croupir plus de 10 ans en prison s'en tirent pourtant sans une ride supplémentaire. Sans vouloir me faire l'apôtre des effets à la Benjamin Button, j'ai l'impression que le maquilleur était à court de matériel. Mais passons. Le plus gros défaut du film est une absence totale de réalisation. Aucune inventivité, aucun risque, aucune surprise à attendre de ce côté-là. Pire, la manie de Frank Darabont de coller à ses personnages (une recherche google images de Shawshank Redemption est révélatrice) l'empêche totalement de s'intéresser à la prison elle-même, qui aurait mérité un bien meilleur traitement. Le plan d'ouverture sur celle-ci laissait pourtant augurer le meilleur. En n'assumant pas ses choix, Darabont écrase le film, étouffe les sentiments qui auraient pu en ressortir, et tue dans l’œuf les grands moments de cinéma qui auraient pu y voir le jour.

Enfin, qui aime bien châtie bien, et malgré ses défaut, Les Évadés est un bon film, un de ces bons plats pas assez relevés.

IMDB

3/5

Commenter cet article

Z 10/12/2013 08:01

On notera la présence en gardien de prison sadique de Clancy Brown, le génial prêtre de la toute aussi géniale série Carnivale.