Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Château de l'Araignée - d'Akira Kurosawa - 1957

Publié le par Z

Le Château de l'Araignée - d'Akira Kurosawa - 1957

Deux chefs de guerre rejoignent leur maitre, le Seigneur du Château de l'Araignée, après une retentissante victoire. Un esprit leur annonce à l'un qu'il deviendra le prochain seigneur, et à l'autre que son fils sera le seigneur suivant. Tous deux sont partagés entre éviter ou provoquer la prophétie.

Dans le Château de l'Araignée, Akira Kurosawa offre une belle réflexion sur la destinée, le libre-arbitre, et la cupidité. On a là le thème parfait d'une tragédie grecque. L'histoire est prophétisée, et les personnages en sont comme prisonniers. Mais les faits auraient-ils été les mêmes sans la prophétie ? L'esprit n'est-il que l'expression des pires cupidités humaines ?

Le Château de l'Araignée est un film riche, mais parmi les films de Kurosawa, il n'est pas le plus beau. Les scènes en extérieur ne sont pas toutes réussies, et leur rythme est exagérément lent. La deuxième partie du film, filmée plus en intérieur, laisse apparaitre pleinement la maitrise totale du cadrage, que l'on retrouvera dans Entre le Ciel et l'Enfer, par exemple.

Sur le Japon historique et du même Kurosawa, Ran, et bien sûr Les Sept Mercenaires m'avaient laissé un meilleur souvenir. Un très bon film donc, mais pas un très bon Kurosawa.

IMDB

3/5 - Disponible en DVD chez Z

Commenter cet article