Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guilty of Romance - de Sono Sion - 2011

Publié le par Z

Guilty of Romance - de Sono Sion - 2011

La femme d'un grand écrivain japonais s'ennuie de l'amour platonique que lui voue ce dernier. N'ayant rien à faire de sa journée, elle se trouve une occupation. Elle fait du mannequinat, pour dériver vers la pornographie puis la prostitution. Loin d'être une déchéance, c'est une révélation pour elle et sa nature nymphomane. Cependant, un meurtre est commis, le corps d'une femme retrouvé mutilé dans le quartier chaud de Tokyo. Qui est le meurtrier, qui est la victime ?

Le film de Sono Sion est un grand coup de cœur du Cinéma du Z, qui vous le recommande chaudement.

Difficile de trouver un ordre dans lequel raconter ce film d'une générosité infinie. Parlons d'abord du genre, et du scénario. Guilty of Violence Romance (lapsus...) est un thriller pur jus. Meurtres, prostitution, individus doubles, on est à l'embouchure du film noir. Cependant, Sono Sion n'en a pas pris les codes visuels, pour coller à une ambiance plus horrifique et fantastique.

Couleurs saturées, environnements pluvieux, caméras faussement incertaines, le Tokyo de la prostitution rappelle Abel Ferrara, quand celui policé d'une morne vie quotidienne terne et hyper cadrée est plus proche de Ozu.

Et effectivement, Sono Sion va exploser la psyché de son personnage principale (Megumi Kagurazaka, impeccable et hyper-sexuée pour notre plus grand plaisir) comme il explose les codes d'un cinéma très cadré pour gagner une liberté visuelle hors norme.

Dans ses thèmes et dans cette liberté, Sonon Sion est très régulièrement ramené à Takashi Miike, auteur lui aussi de quelques chefs-d’œuvre (Gozu, The Birdpeople of China, Ichi the Killer). Pourtant, Sono Sion réalise, avec Guilty of Romance, un film plus précis et plus produit qu'aucun des films de son illustre ainé. En cela, son film est à rapprocher de ceux de Kyoshi Kurosawa, Cure en tête.

Notons de plus que Guilty of Romance accueille 3 rôles féminins principaux exceptionnels, et de nombreux seconds rôles captivants. Attention, son ambiance très chaude et le scénario d'une perversité diabolique réservent Guilty of Romance à un public averti.

Fort d'une BO parfaite, et d'un univers proche de celui de l'écrivain Ryu Murakami, le film de Sono Sion est, vous l'aurez compris, un grand coup de cœur du Cinéma du Z, qui vous le recommande chaudement.

IMDB

5/5

PS : Il semble que Sono Sion ait disparu d'IMDB. C'est la première fois que je vois cela. Si quelqu'un sait pourquoi, je suis preneur.

Commenter cet article

Bawon Samdi 22/02/2016 19:18

"Guilty of Violence", marrant le lapsus. :p
Bon, bah c'est malin j'ai envie de voir ce film moi maintenant ...

Z 23/02/2016 08:36

Oui effectivement, ce n'est pas un lapsus anodin :D

Ce matin j'ai couru pour déposer mes poubelles dans le camion-poubelle. Ca m'a fait très bizarre. Tu comprendras quand tu l'auras vu...