Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Nom des Gens - Michel Leclerc - 2010

Publié le par Z

Le Nom des Gens - Michel Leclerc - 2010

Une gauchiste extravertie avec des origines algériennes couche avec des gens de droite (les "fachos") pour changer leurs orientations politiques. Et ça marche. Elle rencontre un jospiniste convaincu, sérieux s'il en est, et leur idylle marqué par la politique s'engage sous de drôles d'auspices.

...une gauche qui se moque d'elle-même avec lucidité, mais aussi beaucoup de sincérité et d'humour.

Le Nom des Gens ne va pas révolutionner le cinéma, pas plus qu'il ne révolutionnera votre façon de voir le monde. Mais avouons que ces films sont plutôt rares. Cependant, voici un bonne bouffée d'air frais dans la comédie française. Le sujet aurait pu mener à une belle bouse. Pensez ! réunir politique, comédie sentimentale et réflexion sur les origines et l'intégration des populations étrangères, c'est de base se planter un tournevis dans l'objectif.

Mais Michel Leclerc parvient, grâce à un décalage très fort, parfois un peu racoleur (photo à l'appui), impoli mais sans être vraiment subversif (dommage), surtout ne sombrant jamais dans la mièvrerie (tel Qu'Est-Ce Qu'On A Fait au Bon Dieu ?, par exemple) à nous servir une comédie drôle et intelligente.

Le film avait fait parler de lui à l'époque grâce à l'apparition de Lionel Jospin dans son propre rôle. Et cette apparition est à l'image du film : celle d'une gauche qui se moque d'elle-même avec lucidité, mais aussi beaucoup de sincérité et d'humour.

...une bonne soirée cinéma que l'on désire légère.

Notons la performance de Sara Forestier qui donne de se personne et joue avec un naturel déconcertant l'allumeuse de gauche dresseuse de fachos. Quant à Jacques Gamblin, qui lui donne la réplique, il est juste lui aussi. Le couple d'acteurs étant agréable à suivre, il n'y a pas grand-chose à reprocher à cette comédie.

On aurait pu en attendre un peu plus de mordant et un scénario moins prévisible mais que voulez-vous, on s'en contentera largement pour une bonne soirée cinéma que l'on désire légère.

IMDB

3/5

Commenter cet article