Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trainspotting - de Danny Boyle - 1996

Publié le par Z

Trainspotting - de Danny Boyle - 1996

Renton et sa bande sont des losers héroïnomanes hauts en couleur. Entre plaisir, inconscience et désenchantement dans une écosse plutôt déprimante, le parcours de Renton vers un véritable avenir est-il possible ?

Véritable film-génération, Trainspotting s'installe comme une référence tant cinématographique que musicale.

Danny Boyle, en 1996, donne un tableau fulgurant, plutôt pessimiste, d'une jeunesse écossaise désabusée et droguée jusqu'à la moelle. Les pérégrinations de Renton, Spud, Sick Boy, Tommy et Begbie sont devenues immédiatement cultes. Véritable film-génération, Trainspotting s'installe comme une référence tant cinématographique que musicale.

Car de musique il en est constamment question. La BO mythique est accompagnée de nombreux dialogues qui tournent autour du thème. Car messieurs les drogués sont des esthètes musicaux. Entre Lou Reed, Iggy Pop, Blur et Underworld, le film aura tant inspiré par sa façon de filmer nerveuse et stylisée que par sa musique qui aura permis aux plus jeunes de (re-)découvrir d'anciens rockers.

Car la caméra de Danny Boyle est parfaitement maitrisée dans Trainspotting. Malgré un thème assez chaotique, il fait le choix de plans très précis, avec un cadrage près du sol nous montrant la crasse et la simplicité dans laquelle vivent nos jeunes anti-héros. Il se paie même le luxe de 2 scènes mythiques, à savoir une overdose et un sevrage, dont l'originalité marquera durablement. Notons que Requiem for a Dream leur doit beaucoup.

Donc tout va bien chez Trainspotting. Le film a excellemment bien vieilli, et c'était là le grand questionnement avec mon visionnage. A vous donc de (re-)découvrir cette perle !

IMDB

4/5

Commenter cet article

Flo N 17/10/2016 23:58

Voilà bien plus de 10 ans que je n'avais pas vu ce film et j'avais exactement la même appréhension avant de le revoir. J'avais la BO au lycée, le poster Choose Life dans ma chambre, tant de bons souvenirs qui risquaient de prendre un coup de vieux.
Que nenni. L'émergence des WC, Perfect Day, le petit dej de Spud chez ses beaux parents, Begbie jetant sa chope, Diane, l'Ecosse... Un pur régal. N'hésitez pas, foncez le revoir!