Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Servante - de Kim Ki-young - 1960

Publié le par Z

La Servante - de Kim Ki-young - 1960

M. Kim, professeur de piano, mari aimant et père sévère mais attentionné, emménage avec sa famille dans une nouvelle maison. Il faut travailler dur pour payer cette nouvelle maison. Alors que sa femme coud sans repos, lui donne des cours particulier à une jeune femme. Il leur faut de plus prendre une servante pour s'occuper de la maison. L'intrusion des deux jeunes femmes dans sa vie va radicalement la bousculer.

La Servante est un film noir dans sa plus pure tradition. Ses thèmes tout d'abord : les femmes et l'argent. Ses codes visuels ensuite, avec ces scènes sous une pluie battante et l'orage qui vient rythmer les moments les plus intenses.

A cela vient s'ajouter un thème très coréen, à savoir le déshonneur. Et le père de famille adultère se retrouve coincé entre ses crédits à rembourser et un secret qu'il doit garder sous peine de perdre la face, et donc sa position.

Le scénario est d'ailleurs très riche. La présence de 2 nouvelles femmes dans la maisonnée crée de nombreuses situations intéressantes, et les enfants, 2 pestes, participent à l'ambiance lourde qui s'installe. Et comme souvent avec les films asiatiques, il est plaisant de les voir franchir allègrement les tabous qui pourrissent le cinéma hollywoodien.

Film coréen de 1960, La Servante accuse légèrement le poids des ages sur certaines points, en particulier le jeu d'acteur de la mère, assez caricatural, et un rythme forcément lent comparé aux standards actuels. Passé ce désagrément, le scénario et son traitement n'ont rien à envier aux thrilleurs contemporains.

Enfin, Kim Ki-young nous donne à voir des magnifiques moments de cinéma. Toutes les scènes de balcon englobant la chambre de la servante, l'escalier et la pièce du piano, sont magnifiques. Rien d'étonnant donc à ce qu'il soit une référence pour le cinéaste Bong Joon-ho, voir sa fiche Cinetek.

Donc, amateurs de films noirs, de cinéma asiatique et/ou de séances ciné-club, ce film est fait pour vous ! A noter qu'un remake (que je n'ai pas vu) tourné par Im Sang-Soo est sorti en 2010.

IMDB

3/5

Commenter cet article