Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Septième Sceau - d'Ingmar Bergman - 1957

Publié le par Z

Dans une Europe ravagée par la peste, un homme dont l'heure est venue s'achète un répit en proposant une partie d'échec à la Mort en personne. Il revient de croisades avec un écuyer très philosophe, et rencontre en chemin des troubadours. Son retour à la maison devient une errance métaphysique.

Bergman... pas ma came, tout simplement ?

 

Le Septième Sceau est un film que j'ai envie d'aimer. Les thèmes sont profonds, l'image est belle, et Igmar Bergman, contrairement à Idiocracy, c'est la classe dans les discussions de salon. Mais malheureusement...

Commençons par les bons côtés. Le jeu d'acteur globalement est bon, la réalisation est très belle. Le thème de la condition humaine face à la mort, abordé pour l'occasion de manière très frontale, est surprenant mais fonctionne bien. Enfin, des pointes d'humour réellement drôles allègent le film au thème et à l'univers bien sombres.

Mais Le Septième Sceau a vieilli. De nombreuses façons. Quelques acteurs ne sont cruellement pas crédibles (le troubadour...). Plus grave, le film manque terriblement de rythme. Et quand bien même je réfléchis attentivement au film, j'ai du mal à formuler d'autres mauvais points.

Alors pourquoi tant de sévérité ? En un mot, je ne suis pas rentré dedans, tout simplement. Dans des conditions pourtant très bonnes. Bergman... pas ma came, tout simplement ? Je ne regrette tout de même pas le visionnage pour son côté histoire du cinéma. Mais quitte à parler de la vie et de la mort franchement, préférez le dernier film d'Alejandro Jodorowsky, La Poésie Sans Fin, qui est un chef-d'oeuvre.

IMDB

2/5

Commenter cet article

Tietie007 04/12/2016 20:03

Avec une belle partie d'échecs.