Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stranger Than Paradise - de Jim Jarmush - 1984

Publié le par Z

Willie, new-yorkais pur style voit sa cousine Eva débarquer de Hongrie. Ils doivent cohabiter une semaine. Après des débuts difficiles, lui et son meilleur ami Eddie, compagnon de paris hippiques, l'apprécient. Un an après, ils décident de rendre une visite surprise à Eva pour des vacances.

Pour la beauté des plans, pour les expressions gênées et pleines de charme d'Eddie, pour ce scénario improbable

 

Stranger Than Paradise fait partie de ces films difficiles à commenter. Car ce qui en fait son charme est une atmosphère qui s'en dégage. L'action à l'écran est quasiment nulle. Jarmush fonctionne quasiment uniquement en ellipses, et tout le plus important est comme jalousement gardé hors cadre. Seuls nous restent les personnages et leurs réactions.

Le procédé est original et très bien maitrisé, ce qui est un coup de maitre annonçant le grand réalisateur en devenir (il s'agit là de son deuxième film). Malgré un début d'une lenteur un peu pesante, le film trouve son rythme et l'histoire devient réellement intrigante, et ce jusqu'au dernier plan.

Pour la beauté des plans (magnifique lac gelé), pour les expressions gênées et pleines de charme d'Eddie (Richard Edson), pour ce scénario improbable, Stranger Than Paradise vaut largement le détour. Une errance tout en esthétisme et en ironie.

IMDB

3/5

Commenter cet article