Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Departures - de Yojiro Takita - 2008

Publié le par Z

Quand son orchestre est dissout, Daigo décide de quitter Tokyo pour revenir habiter avec sa jeune épouse dans le petit village de ses parents. Il y trouve un travail de préparateur de corps. L'ancien violoncelliste, à sa propre surprise, commence à apprécier son nouveau travail.

Vous devriez voir Departures. Et vite.

 

Et c'est encore un grand film qui nous vient du Pays du Soleil Levant. Pays où la subtilité est érigé en art cinématographique. Pays de Noami Kawase, Aoyama Shinji, Kyoshi Kurosawa et Yojiro Takita. Pays où la liberté formelle pourrait presque sembler la norme. Pays de Sono Sion, de Takashi Miike, de Shin'ji Tsukamoto, de Hitoshi Matsumoto. Bref, un pays béni pour le cinéma, pour un cinéma exigeant mais jamais intellectualisant (Nouvelle Vague, je pense à toi). Pour un cinéma divertissant mais pas idiot (Marvel, Star Wars et compagnie, je vous conchie !). Bref, je profite de cette critique pour clamer tout mon amour pour le cinéma japonais.

Ceci étant dit, revenons à Departures. Takita réussit un tour de force qui n'est pas sans rappeler la superbe série Six Feet Under: au contact des morts, on vit bien sûr des moments forts, des moments durs, mais aussi de franches tranches de rire. Daigo, qui se débat avec les démons de son passé (un père déserteur), est touchant et hilarant, campé par un Masahiro Motoki exceptionnel.

En même temps, cet acteur que je croyais ne pas connaitre a tourné avec Tsukamoto, avec Takashi Miike et avec le génial écrivain (et accessoirement réalisateur) Ryu Murakami. Quoi, vous ne connaissez pas Ryu Murakami ? Plongez dans son oeuvre !

Quant au mentor de Daigo, il est campé par Tsutomu Yamazaki, que vous avez déjà vu (j'espère pour vous) en tant que routier dans Tampopo. Vous l'aurez compris, la distribution est impeccable.

L'ambiance que Takita arrive à imposer à son film est superbe. Le violoncelle donne des scènes d'une grande intensité. Surtout que Masahiro Motoki fait l'effort de jouer réellement, (quand les gesticulations ridicules de Marielle et Depardieu fils nous sortaient totalement du film Tous les Matins du Monde).

Enfin, Departures est l'occasion de découvrir les préparateurs de corps japonais, qui lavent, habillent et maquillent le mort devant la famille sans jamais laisser voir le corps. Rien que pour ces scènes de préparations, véritables morceaux de bravoure, vous devriez voir Departures. Et vite, car vous risquez d'oublier, et ce serait bien dommage...

IMDB

4/5

Commenter cet article