Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Creepy - de Kiyoshi Kurosawa - 2016

Publié le par Z

Takakura est un ancien enquêteur. Pour retrouver une vie de couple plus stable, il devient universitaire et déménage dans un quartier résidentiel. Le premier contact avec les voisins est plutôt froid. Très vite, Takakura se retrouve à travailler sur une vieille enquête non résolue. Quant à sa femme, l'étrange voisin Nishino exerce une non moins étrange attraction sur celle-ci.

Kurosawa applique par petites touches des teintes fantastiques et sociales qui viennent enrichir son propos.

 

Quand il s'agit d'étrange, Kiyoshi Kurosawa sait y faire. Si Creepy peut en premier lieu apparaitre comme un classique thriller, Kurosawa lui applique par petites touches des teintes fantastiques et sociales qui viennent enrichir son propos.

Le côté fantastique sera mis de côté pour des raisons évidentes de spoiler. Quant au social, il aborde la destruction du couple et plus généralement de la famille, qui va jusqu'à être matérialisée dans le modus operandi du tueur.

Chose typiquement nippone, il n'y a ici aucun manichéisme, même face à l'horreur. Quand l'enquêteur et le tueur sont tous deux dits "sans coeur", ils sont renvoyés dos-à-dos, l'un nourrissant l'autre.

Quant à la réalisation, on est toujours du côté de l'excellence avec Kiyoshi Kurosawa. Dans Creepy, on constate que ce sont les scènes de dialogues et particulièrement d'interrogatoires qui ont été travaillées. Elles sont de véritables petits ballets à elles seules, des plans séquences qui ont le bon gout d'être tout sauf tape-à-l'oeil.

Et bien qu'il ne me soit pas permis d'en dire grand-chose, il faut admettre qu'une des forces de Creepy est sa fin, sur laquelle je ne viendrai coller aucun épithète annonciateur.

IMDB

3/5

Commenter cet article