Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Perfect Blue - de Satoshi Kon - 1997

Publié le par Z

Une star de J-pop quitte son groupe pour devenir actrice. Elle accepte des rôles cassant son image d'idole. Cependant, elle commence à ressentir des troubles de la personnalité. Problème d'autant plus grave qu'elle semble être sans cesse suivie. A moins que tout cela ne soit dans sa tête...

Mais passés ces moments de grâce, le reste du film n'est pas à la hauteur.

 

Avec Perfect Blue, Satoshi Kon avait frappé à l'époque très fort. Le réalisateur de Tokyo Godfathers nous offrait un thriller psychologique de haut vol. 20 ans plus tard, le film reste efficace, mais a perdu de sa splendeur.

Il est certain que le scénario de Perfect Blue reste excellent. Satoshi Kon emmène le téléspectateur dans la folie de son personnage, s'offrant des transitions incroyables entre les scènes, perdant le spectateur dans un tourbillon incessant. Utilisant l'animation pour des effets de mise en scène superbes.

Mais passés ces moments de grâce, le reste du film n'est pas à la hauteur. Le rythme est parfois mollasson, et l'impression est gravement accentuée par une animation vraiment datée, qui n'est pas sans rappeler les dessins animés de notre jeunesse au Club Dorothée. Rien à voir avec la fluidité incroyable de Tokyo Godfathers par exemple.

Alors oui, Perfect Blue reste un très bon thriller psychologique, et une date marquante dans l'histoire du manga. Mais il n'est pas le chef-d’œuvre que ma mémoire gardait précieusement. Tant pis pour elle, et tant pis pour moi.

IMDB

3/5

Commenter cet article

Bawon Samdi 29/01/2018 11:05

Bah moi je l'ai aussi revu il n'y a pas longtemps et j'adore toujours autant !
Une analyse intéressante du style de Satoshi Kon (et un court métrage en prime):
https://youtu.be/oz49vQwSoTE

Z 29/01/2018 11:08

Cool, merci j'irai voir :)