Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tokyo Sonata - de Kiyoshi Kurosawa - 2008

Publié le par Z

Ryûhei est un vrai père japonais. Il demande obéissance à ses enfants, et leur enjoint d'être sérieux et raisonnables. Mais quand il perd son travail, lui n'ose pas en parler à sa famille et s'enferme dans un mensonge qui le rend de plus en plus agressif. Pendant ce temps, le grand garçon zone tandis que le plus jeune se réfugie dans le piano.

Alors Kurosawa fait sauter tout cela.

 

Qu'il est beau, le cinéma de Kiyoshi Kurosawa ! Maitrise du cadre, dialogues justes, thèmes humanistes, photo splendide... Et Tokyo Sonata est définitivement l'une de ses œuvres majeures.

Ici, Kurosawa tire un triste bilan de la société japonaise. Les chômeurs, tantôt résignés quand ils font la queue, ou pathétiquement fiers quand ils simulent un travail, sont ahurissants.

La famille japonaise en prend aussi sévèrement pour son grade, enfermée dans un patriarcat ridicule qui oblige le père à ne montrer aucune faiblesse, et la mère à lui obéir aveuglément. Les hommes, en général, ne ressortent pas grandis de Tokyo Sonata.

Alors Kurosawa fait sauter tout cela lors d'une nuit entre magie et drame magnifiquement filmée.

Bien meilleur que son récent Creepy, même si pas aussi magistral que son chef-d’œuvre Shokuzai, Tokyo Sonata est un superbe film d'un grand cinéaste, à ne pas manquer.

IMDB

4/5

Commenter cet article