Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Sorcieres de Zugarramurdi - d'Alex de la Iglesia - 2013

Publié le par Z

Pour garder son fils, José braque une bijouterie et se retrouve en cavale avec 2 autres hommes ayant des problèmes conjugaux. Alors qu'ils se rapprochent de la frontière française, ils doivent passer par Zugarramurdi, petit village qui a vu la naissance de la sorcellerie.

Ici, les femmes sont castratrices à l'excès, et les hommes de lâches victimes.

 

Alex de la Iglesia venait de divorcer quand il a écrit puis tourné les Sorcières de Zugarramurdi. Quelque chose me dit que la séparation ne s'est pas faite dans la douceur. En ces temps de #MeToo, il est presque incongru de voir un scénariste mettre aussi cher à la gente féminine.

Mais Alex de la Iglesia a du talent, et il sait forcer suffisamment le trait pour que tout cela devienne une grosse blague et soit vraiment drôle. Ici, les femmes sont castratrices à l'excès, et les hommes de lâches victimes.

Alex de la Iglesia laisse aussi une place à la légèreté et à l'amour grâce à son personnage d'Eva (tiens, tiens, comme par hasard sa nouvelle femme), dont il nous laissera à nouveau profiter de la parfaite plastique quelques années après dans son superbe La Balada Triste de Trompeta, que j'ai vu il y a peu mais que j'ai oublié de chroniquer (honte à moi).

Film défouloir, jouissif, beau bien que pas inoubliable, Les Sorcières de Zuggaramurdi ne tient pas une place privilégiée dans la filmographie d'Alex de la Iglesia, mais est conseillé pour une bonne soirée poilade.

Et au passage, foncez sur La Balada Triste de Trompeta, plus sérieux mais magnifique, tant dans ses thèmes que dans ses images.

IMDB

3/5

Commenter cet article