Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Valseuses - de Bertrand Blier - 1974

Publié le par Z

Jean-Claude et Pierrot sont ce que l'humanité fait de pire : voleurs, menteurs, quasiment violeurs. Surtout pour les bourgeois, que les deux amis détestent par-dessus tout. Dans leur quête de liberté et de chattes, il croisent la très libérée Marie-Ange (Miou-Miou), la compliquée Jeanne Pirolle (Jeanne Moreau), une prude (Brigitte Fossey), et la vierge Jacqueline (Isabelle Huppert).

Le propos est dégueulasse.

 

Je sais. Je sais ce que vous allez me dire : il ne faut pas juger le film d'alors avec les valeurs d'aujourd'hui. Pour le coup je vous donne tort. D'autant plus facilement que vous ne pouvez rien me rétorquer.

Les Valseuses est un film dégueulasse. Dans ses images et son propos. Jean-Claude (Gérard Depardieu) et Pierrot (Patrick Dewaere) sont effectivement des rebuts de l'humanité. Et c'est très bien que Blier se servent d'eux pour bousculer l'ordre bourgeois établi. A la manière d'Ettore Scolla dans Affreux Sales et Méchant, mais avec beaucoup moins de talent. Et beaucoup trop de complaisance.

Soulignons avant tout que certains dialogues sont tout bonnement magiques, ce qui explique le caractère culte des Valseuses. Mais où est le problème alors ?

La Femme.

La femme ici est une étrangeté, un objet, qu'il faut apprendre à manipuler. Si elle résiste, c'est qu'elle est ancrée dans ses idées bourgeoises et que l'on ne s'y prend pas bien. Voyez comme Brigitte Fossey jouit quand, après qu'elle fut rudoyée, elle s'abandonne finalement !

Le propos est dégueulasse.

Alors certes, à l'époque, il ne paraissait pas dégueulasse. Mais j'ai bon espoir que même avant le mouvement #MeToo, j'eus trouvé le propos très dérangeant. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir vu sur écran toutes sortes de déviances. Affreux Sales et Méchant n'en est pas exempt. Mais la caméra de Blier n'est pas seulement voyeuses, elle est aussi complaisante. L'époque ne peut tout justifier, et Les Valseuses a pu participer du machisme ambiant déplacé.

J'ai l'impression que Les Valseuses est avant tout un mélange des fantasmes et des frustrations de Blier qu'il jette sur l'écran sans filtre. Certains trouveront cela marrant, d'autres génial. Moi, ca ne passe pas.

Sans vouloir virer censeur, je reconnais à Les Valseuses de bons côtés, avec ses dialogues qui fusent, Depardieu qui y est géant (et étouffe Dewaere), et quelques situations vraiment hilarantes. Mais ne comptez pas sur moi pour le recommander.

IMDB

2/5

Commenter cet article

alice in oliver 01/05/2018 18:21

Un classique de la révolution culturelle et sociale qui reflète parfaitement son époque, quitte à être un peu obsolète aujourd'hui

Z 01/05/2018 20:44

"Un peu obsolète"... Mouais, pas convaincu. Plutôt à côté de la plaque avec du recul. Recul qu'il était impossible d'avoir alors.