Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kids - de Larry Clark - 1995

Publié le par Z

Telly est un jeune dont la passion est de déflorer de jeunes filles. Le reste du temps, il picole et fume des joints avec ses potes, en matant des vidéos de skate, en parlant drogues et gonzesses, et en écoutant du hip-hop. Jenny est une jeune qui picole avec ses copines en parlant mecs et baise. Elle s'est faite déflorer par Telly. Et aujourd'hui elle le cherche.

Sa sincérité et son apparente simplicité de fond comme de forme.

 

Jeunes des années 90 et 2000, vous échapperez difficilement au charme de ce Kids, qui vous remémorera des pans entiers, et pas toujours glorieux, de votre jeunesse.

Larry Clark réussit l'exploit de rendre tour à tour sympathiques, pathétiques et antipathiques (pas forcément dans cet ordre) ces jeunes plus ou moins désœuvrés. Il est question d'amitié, d'excès, de drogue et de sexe.

Il filme ces jeunes dans toute la caricature qu'ils sont à chaque instant. Sans jamais juger. Sans même prendre de recul. Il est avec eux, point barre.

Forcément, quant on a connu cette jeunesse, une certaine tendresse, voire une nostalgie vous étreint. Mais elle est largement accompagnée d'un scénario très malin, apportant une forte tension à des scènes qui seraient sinon anodines, apportant du drame au banal.

Scénario que l'on doit à Harmony Korine, réalisateur de l'étrange Gummo et du fort sympathique et improbable Spring Breakers. Le trio des réalisateurs sociologues de la jeunesse est complété par Gus van Sant, ici à la production.

Malin, effroyablement réaliste, attachant, émouvant, repoussant, excitant, Kids arrive à être tout cela à la fois. Un véritable chef-d’œuvre, espèce d'anti-Transpotting dans sa sincérité et son apparente simplicité de fond comme de forme, Kids frappe très fort. Voilà longtemps qu'un film ne m'avait procuré une telle claque.

IMDB

5/5

Commenter cet article

alice in oliver 11/06/2018 12:03

Un film très représentatif du style et du cinéma de Larry Clark. Pas trop fan du réalisateur en l'occurrence, mais faudrait que je revoie les incontournables de sa filmo, dont Kids fait partie