Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Voyeur - de Michael Powell - 1960

Publié le par Z

Le jeune Mark part tuer une prostituée, filmant toute la scène, la terrorisant dans ses derniers instants. Puis il va se repasser la scène chez lui. Cependant, la jeune Helen, vivant au rez-de-chaussée de la maison dont il occupe le premier étage, commence avec le jeune homme une bluette.

Tout est beaucoup trop démonstratif.

 

Difficile de juger Le Voyeur aujourd'hui, car deux angles d'attaque se confrontent. D'un côté, le film est un incroyable précurseur. En particulier, le film est le chainon manquant entre Alfred Hitchcock et Dario Argento.

De l'autre côté, Le Voyeur est un film qui a assez mal vieilli. En effet, les mécaniques du film sont très visibles, et le résultat malheureusement prévisible. Tout est beaucoup trop démonstratif, surement car le spectateur de l'époque en avait besoin.

Finalement, Le Voyeur commence à poser les bases et les thèmes d'un cinéma plus racé et qui vieillira, comble de l'histoire, beaucoup mieux que lui.

Reconnaissons enfin les qualités intrinsèques du film, en particulier le personnage principal, le Mark le voyeur, qui tente comme il le peut de paraitre normal malgré sa terrible condition. Le combat intérieur de Mark est intéressant, et l'idée de le plonger dans une histoire d'amour naissante excellente.

Malheureusement, cela n'empêche pas Le Voyeur ne présenter que peu de qualités pour le spectateur contemporain. Il est à réserver aux cinéphiles pour son indéniable modernité... pour un film de 1960.

IMDB

2/5

Commenter cet article

Alice In Oliver 09/07/2018 12:11

"Difficile de juger Le Voyeur aujourd'hui, car deux angles d'attaque se confrontent. D'un côté, le film est un incroyable précurseur. En particulier, le film est le chainon manquant entre Alfred Hitchcock et Dario Argento" : là je te rejoins. Ce film aurait mérité davantage de succès et d'estime en son temps Mais il est également novateur dans la mise en scène, annonçant déjà le slasher et le snuff movie. En outre, on pourrait faire les mêmes anathèmes envers Psychose

Z 09/07/2018 13:48

Oui, je suis d'accord avec toi. Aujourd'hui, Psychose a perdu beaucoup de l'impact qu'il avait eu à sa sortie. Beaucoup de grands films passés ont ce problème. Halloween est un exemple du genre : les gens ont tellement copié les scènes qu'elles sont devenues des codes, et que toute surprise a disparu. Reste l'intérêt historique, pour cinéphile seulement ;)