Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

I Feel Good - de Benoît Delépine et Gustave Kervern - 2018

Publié le par Z

Jacques rend visite à sa sœur, qui habite dans la communauté Emmaüs de Pau. Il y passe quelques jours, le temps de monter son projet qui lui fera gagner un pognon de dingue. Il part recruter ses premiers clients dans la communauté.

Le décalage entre Jacques et les gens de la communauté surexploité

 

Dieu Mon chat sait si j'aime les films de Kervern et Delépine. Mais après le décevant Le Grand Soir, nos deux Grolandais confirment leur baisse de vitesse avec ce morne I Feel Good. Ils ont pourtant quelques grands films à mettre à leur actif : Altraa, Mammuth, Avida, Louise Michel.

Dans ces films sus-cités, Kervern et Delépine alliaient à merveille critique sociale, poésie, personnages subtilement écrits et surréalisme. Point de ce charmant ménage ici.

Disons-le clairement, I Feel Good rate la cible. Si l'effort est louable, le film est trop scolaire. Impensable de la part de nos Grolandais préférés ! Les explications sur Emmaüs sont didactiques au possible.

Et surtout. Surtout. Le personnage de Jacques (Jean Dujardin) est extrêmement mal écrit. Durant les 2 premiers tiers du film, Jacques développe désespérément son idée. Il représente le pire du capitalisme dans le monde communautaire d'Emmaüs. Lui aussi, lui surtout victime du capitalisme.

Mais cela ne prend pas. Jacques se révèle tellement stupide que son aveuglement n'est qu'un long ennui. Le message est très vite limpide, et le décalage entre Jacques et les gens de la communauté surexploité.

Heureusement, le dernier tiers du film retrouve un certain rythme avec un road trip original. Dommage qu'il arrive si tard. On n'a même pas le temps de voir l'évolution de Jacques qui nous amène à un final prévisible et finalement assez convenu.

Restent heureusement les plans dans l'Emmaüs de Pau qui sont superbes. Je ne recommande pas franchement I Feel Good. Ruez-vous plutôt sur les films précédents de Kervern et Delépine que vous n'avez pas vus. Sinon, vous pouvez voir celui-ci.

IMDB

2/5

Commenter cet article

alice in oliver 02/11/2018 12:11

Pas surpris par cette critique dubitative : Kervern et Delépine vieillissent et n'ont probablement plus la verve de jadis

Z 02/11/2018 14:30

Oui c'est étrange. Comme s'ils ne savaient plus quoi dire pour que cela change. Et ne savaient surtout plus comment le dire.