Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Celle Que Vous Croyez - de Safy Nebbou - 2019

Publié le par Z

Claire a la cinquantaine. Après s'être fait larguer par un Ludo, un jeune homme, elle crée un faux compte facebook pour se venger. Elle passe par Alex, l'ami de Ludo. Très vite, elle devient amoureuse de ce dernier, mais sans révéler sa véritable identité. Commence alors une relation amoureuse par correspondance basée sur un mensonge et une difficile double vie pour Claire.

Chaudement recommandé aux amateurs de films français.

 

Celle Que Vous Croyez fait partie de ces films qu'il est très facile d'encenser et très facile de démolir. Parce que les qualités du métrage sont évidents, et mais aussi parce que ses défauts sont agaçants.

Celle Que Vous Croyez a 2 qualités indéniables : son scénario, très bien écrit et surprenant, et Juliette Binoche qui joue parfaitement cette quinqua qui revit ses 20 ans. Le scénario commence pourtant sur un sujet casse-gueule : la quinqua qui prend en main facebook pour se créer un compte. On a alors peur du vide abyssal qui se dessine devant nous.

Mais heureusement, les enjeux deviennent assez vite intéressants, dans sa gestion de sa double vie comme dans sa relation à sa psy. En lui faisant démarrer une nouvelle thérapie, Safy Nebbou nous fait découvrir la vie tourmentée de Claire en même temps que sa psy. Et là quelques surprises de taille nous attendent...

Quelques écueils viennent aussi ternir le film. Déjà, un relent très "film français" avec des dialogues hyper réalistes qui plombent surtout le début du film par leur vacuité. Étonnant surtout car la suite du film ne s'encombre pas de ces états d'âme pour certains dialogues bien moins crédibles mais pourtant bien plus intéressants.

Je pense que le plus terrible dans le film est le choix que Claire fait pour le visage de son avatar. Quand son amant numérique demande à Claire si elle est mannequin, elle répond "T'emballe pas !". Pourtant, elle choisira pour avatar le visage de Marie-Ange Casta (sœur cadette de Laetitia). N'importe quelle personne normalement constituée aurait vu venir le bidonnage. D'autant plus agaçant que tout le scénario tient sur la crédulité du personnage Alex, qui a l'air tout sauf particulièrement crédule.

Au final, un film très intéressant et assez captivant, mais plombé par quelques défauts d'autant plus énervants qu'ils seraient facilement évitables. Chaudement recommandé aux amateurs de films français. Les autres pourront passer leur chemin.

IMDB

2/5

Commenter cet article