Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Convoi de la Peur - de William Friedkin - 1977

Publié le par Z

Dominguez, Serrano, Martinez, etc. De sympathiques noms d'emprunts de personnes recherchées dans leurs pays d'origine et ayant atterri en Amérique du Sud, nom loin d'un gisement de pétrole. Tous ont besoin d'argent pour fuir cet enfer. Suite à un incendie dans un pipeline, ils acceptent une mission suicide très bien payée : apporter des camions remplis de nitroglycérine au travers de la jungle jusqu'au pipeline en feu pour étouffer l'incendie.

Le reste n'est que saleté, difficultés, nature hostile, enfer vert et mécanique en souffrance.

 

Quand William Friedkin a fini l'Exorciste, il est auréolé d'une aura de réalisateur "bankable" lui permettant de réaliser un film extrêmement cher. C'est ce qu'il fait avec Sorcerer (Le Convoi de la Peur), pour lequel il multiplie les instants de grâce dans une débauche de moyens employés à l'immersion du spectateur.

Car ici, nulle scène est tape-à-l’œil (regardez la bande annonce de Monster Hunter si vous avez un doute quant à la définition de ce terme). Friedkin utilise d'abord des scènes des 4 coins de la planète pour poser ses personnages. Réunir malgré toute logique ses 4 protagonistes.

Le reste n'est que saleté, difficultés, nature hostile, enfer vert et mécanique en souffrance. Friedkin nous emporte aux confins du suspense le plus éreintant. Et le mythique passage du pont suspendu restera forcément ancré à vos rétines.

Le talent de Friedkin ici est de rendre avec un réalisme saisissant la saleté qui baigne constamment les héros, et les englobe totalement au fur et à mesure du temps passé dans les camions. Comme si ils suaient eux-mêmes de l'huile de vidange.

Marqueur de son époque, Le Convoi de la Peur fait partie de ces films où les héros sont des personnages antipathiques. Mais les terribles épreuves qu'ils traversent nous les rendent attachants. Amateurs de films à suspense, de héros à "gueules", d'action sale, ou de Bruno Maigret (oui, Bruno Cremer est au casting), ce film est fait pour vous ! Les autres apprécieront ce très bon thriller qui ne marque cependant pas l'histoire du cinéma.

IMDB

3/5

Commenter cet article

alice in oliver 19/12/2020 17:23

perso j'aurais aisément attribué un point supplémentaire : ça reste à mon sens un excellent film