Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Southland Tales - de Richard Kelly - 2006

Publié le par Z

Cannes 2006, Southland Tales se fait siffler. Mais j'y reviendrai... Southland Tales est un fourre-tout. Richard Kelly a voulu faire un pot-pourri, c'est a moitié réussi, pas de pot ! Le film est pour le moins ambitieux, les thèmes abordés étant, en vrac : les post-traumas après la guerre d'Irak, les libertés individuelles, les failles temporelles, la 3ème guerre mondiale, petite égratignure aux médias au passage, les mœurs "coincés" de l'Américain moyen, la rédemption, le problème du pétrole et de l'énergie, les dangers de la science, et j'en oublie certainement !!! Tout cela, balancé sans aucun contrôle. Le film part dans tous les sens, avec tantôt une société hyper sécuritaire et 2 minutes après des révolutionnaires attaquant limite le Pentagone sans résistance. On pourra s'arrêter un moment sur la performance de The Rock, qui a appris à jouer la folie au sein de Parker Lewis ne Perd Jamais. Ridicule.

On se demande parfois si le film se prend au sérieux ou pas. Malheureusement, il a l'air. Les personnages, dans leur ensemble, sont des caricatures de caricatures. A côté, le Zorg du 5ème Élément est un personnage au fort bagage psychologique. Résumons : scénario mauvais, acteurs mauvais (ou mal dirigés), effets spéciaux tantôt pas trop mal, tantôt très "cheap", voix off agaçante, réalisation inégale là aussi, film beaucoup trop long, et personnages insupportables. Cannes 2006, Southland Tales se fait siffler. C'est donc qu'il restait du monde a la fin du film. C'est bien la preuve que le public cannois est indulgent.

IMDB

0/5

Commenter cet article